Question à Marine Le Pen à propos de ma nationalité

ThinkingMonkey

 

Bonjour Madame Le Pen,

Je me permets de vous écrire une lettre parce que j’ai récemment écouté votre dernier discours à Ajaccio et je n’ai pu m’empêcher de me poser certaines questions, dont la plupart se sont révélées plutôt épineuses. C’est pour ça que je’aurais besoins de votre aide.

Je tiens  tout de même à préciser que jusqu’à présent j’ai toujours été un bon français. Du moins je l’espère.

J’ai toujours parlé un français plutôt correct, et hormis quelques mauvaises notes en dictée çà et là ou des approximations dans l’usage de mon subjonctif imparfait, je dois dire que je pense parler français plus ou moins correctement.

Pourtant, voyez-vous, c’est là que les choses se compliquent et que j’aurais grand besoin de votre aide… Je ne suis pas sur de parler le même français que mon voisin niçois, qui lui-même parle un français qui n’a rien à voir avec celui de mon cousin originaire du nord (de la France je précise), sans parler de mon cousin d’origine bretonne…Mais moi je pense parler le bon français, le vrai français, celui qu’on parle dans les dictées de Pivot et qu’on entend dans les émissions de télé-réalité.

Ce serait fâcheux, et plutôt cocasse, vous l’admettez , que moi, qui suis né en France et y ai vécu toute ma vie, sois soudain déchu de ma nationalité parce que j’apprendrais que je ne parle pas le bon français ! Ma grand-mère, elle, d’origine italienne, ne parle pas le bon français c’est évident, il est plein de r roulés, d’expressions toscanes et de fautes de syntaxe. Si vous voulez déchoir quelqu’un de sa nationalité, allez voir du côté de ma grand-mère, de toute façon, elle s’en fiche pas mal de sa nationalité. Je ne devrais pas vous le dire Madame Le Pen mais…Ma grand-mère elle ne mange même pas français. Sans compter qu’elle a l’outrecuidance d’écouter du Jaque Brel à longueur de journée ! (Il parle français certes, mais il est Belge ne l’oublions pas !)

Bref, passons sur ma grand-mère et ses tendances peu patriotes. Vous admettez que je parle plutôt bien français Madame le Pen ? Parlons de nourriture dans ce cas, vous le voulez bien ?

J’ai toujours mangé français, pas de doute là dessus. J’estime que manger de de la choucroute alsacienne, du riz thaï, du saumon Norvégien et du bœuf de Kobé, ma foi, on ne fait pas plus français !

Je ne cache pas quelques pêchés mignons : des sushis de temps à autres, un Kebab sauce algérienne la semaine dernière et parfois de la charcuterie et du fromage de mon pays. Mais hormis ces quelques exceptions, j’ai toujours été patriote culinairement parlant. Et quand je dis « mon pays », c’est une façon de parler, n’y voyez pas quelque tendance peu patriote, c’est simplement que je suis Corse voyez-vous. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis allé vous écouter parler à Ajaccio. Quelle coïncidence n’est-ce pas ?

D’ailleurs que pensez-vous du lonza ? Oh désolé c’est vrai que ce mot n’est pas très français, au temps pour moi Madame Le Pen, ne vous fâchez pas. Ne parlons pas des sujets qui fâchent. Avez-vous apprécié la statue de Napoléon sur la place Bonaparte ? Oh c’est vrai ne parlons pas de Napoléon… Il est, paraît-il, d’origine génoise…On a vu plus français comme origine !

Bref, passons sur Napoléon et ses origines quelque peu douteuses. Moi, voyez-vous, je bois du vin rouge bien français à chaque repas. J’ai entendu dire que les Grecs en buvaient en quantité à une certaine époque mais bon, ça c’est de l’histoire ancienne, assez ancienne pour qu’on l’oublie ! Maintenant le vin rouge c’est français et bien français même. Pour finir de vous convaincre : j’adore le pain. Quand je dis que j’adore ça, je veux dire que j’en mange assez pour que mes enfants et petits-enfants puissent être français toute leur vie sans jamais se poser de questions. Les glucides c’est français je pense, comme les féculents ou le gluten.

Enfin, passons, tout cela ne vous intéresse pas vraiment, et ce n’est pas le sujet. Je ne vous écris pas pour parler gastronomie. Non, la vraie question, cette question qui me fait douter, malgré ma carte d’identité qui indique effectivement « nationalité française », c’est : que vous voulez dire quand vous dites: « il faut vivre français. » ?

Parce que là, je dois l’avouer, Madame Le Pen, ça se complique drôlement ! Regardez : je parle bien français, je mange bien français, mais est-ce que je vis bien français ? Comment je le saurais ? Faudrait-il engager une police de la nationalité ? Allons ! Quand même pas…Si ?

Tenez, pour vous prouver ma bonne foi je vais quand même vous détailler deux trois faits sur ma personne et vous pourrez me confirmer si oui ou non je « vis français ». Parce que je vous avoue que ça m’embêterait, à mon âge, de me rendre compte que je n’ai pas vécu français toutes ces années !

Alors tout d’abord j’aime le théâtre de Beckett. Mais les choses se compliquent drôlement vous voyez… Beckett il écrit français , mais le parle-t-il seulement ? Admettons qu’il mange français, il n’en reste pas moins irlandais ! Quelle drôle d’idée d’être irlandais hein ! Allez y comprendre quelque chose ! Passons.

J’ai suivi des études en économie voyez-vous. Et je me suis rendu compte que nos économiste français les plus brillants : Piketty ou Duflot, non contents de ne pas parler français, vivent aux Etats-Unis ! Quelle idée de vivre aux Etats-Unis ! Cela ne m’étonne pas que les cerveaux quittent la France, ils sont intelligents mais bêtement incapables de bien vivre français voilà tout ! Mais passons sur les cerveaux.

J’aime le football : je suis supporter invétéré de l’équipe de France, j’ai assisté à tous leurs matchs, de chez moi ou au stade  je n’en ai pas raté un. Mais là aussi…ça se complique drôlement, et le sujet devient délicat même…Par exemple : la plupart des joueurs, entre nous, ils sont pas vraiment d’origine française… Même Zidane -mon joueur favori- j’ai appris qu’il était d’origine…pas française…Quelle drôle d’idée !  Mais bon, ça reste Zidane tout de même ! Ah, ça doit bien compter ça non ? Allez, Madame Le Pen, vous ferez bien une exception pour notre Zizou non ? Quelqu’un qui a aidé la France à gagner la Coupe du Monde mérite bien une ou deux nationalités françaises ! Après, j’admets que les footballeurs ne parlent pas très bien français mais bon, tout de même quelque faute de syntaxe, ça ne mérite pas d’être déchu, rassurez-moi ? Tout ça pour dire : est-ce qu’être supporter de l’équipe de France c’est vivre français ? Ah, passons encore, vous avez raison. Cette question là était piégeuse vous avez encore raison Madame Le Pen.

Tenez, un autre exemple, hier mon voisin Pedro -un français au nom espagnol mais d’origine portugaise- m’a invité pour manger des tapas. Ah ! Pas français vous me direz , c’est facile ça ! Et bien si !  Et c’est ça se complique drôlement même puisque nous avons bu du rouge et mangé du camembert et écouté Edith piaf avec sa femme Gertrude !  Ah ! Pas si facile de s’y retrouver vous me direz ! J’ai eu beau retourner la question dans tous les sens, impossible de trancher ! Mais là encore, c’était tordu comme question. Poursuivons vous le voulez bien ?

Prenons un autre exemple -j’en ai des tas des exemples comme ça sur lesquels vous me seriez d’un grand secours – Le français par exemple ! La langue française j’entends, c’est d’origine latine vous me l’accordez ? La même origine que l’espagnol ou l’italien -des langues pas franchement françaises, entre nous- Ça veut dire quoi ? Que parler français c’est pas très français ? Ou alors pire : que les origines du français ne sont même pas françaises ? Ah, vous voyez que ce n’est pas si simple ! On s’y perd, on s’y perd !

Et j’en ai encore plein ! Prenez la devise de Paris tenez : flucutat nec mergitur : vous y comprenez quelque chose à ce charabia ? Parce que moi non ! Et vous savez pourquoi ? Je vas vous le dire : parce que ce n’est pas français ! Alors je vous le demande Madame Le Pen, je vous le demande, est-ce que c’est bien raisonnable que la capitale de la France n’ait même pas une devise en Français ? Quelle drôle d’idée ! Alors que Paris, c’est quand même la France non ? Enfin, ne parlons pas politique si vous le voulez bien, je n’y connais rien.

Prenons un dernier exemple, juste un dernier. Le plus dur, je l’ai gardé pour la fin. J’ai étudié en France toute ma vie, et j’ai eu mon Bac L option français. Un citoyen modèle vous me direz ! Et bien ça se complique drôlement vous voyez.. Parce que après mes études j’ai travaillé pendant dix ans dans un pays…(tenez vous bien ça se complique !) étranger mais francophone au sein d’une entreprise française dans laquelle les gens parlaient anglais ! Ah, plutôt corsé hein ? J’avais prévenu. Mais ce n’est pas fini. Dans ce pays étranger j’ ai rencontré ma femme : une canadienne dont la Père a vécu en France. Je suis finalement revenu en France et j’ai ensuite travaillé dans une entreprise étrangère au sein de laquelle les gens parlent français ET anglais et dont le siège est situé dans un pays francophone mais dont le PDG, d’origine brésilienne est né en France d’une mère chinoise et d’un père naturalisé français qui (tenez-vous bien) est polyglotte et chante la Marseillaise les yeux fermés en quatre langues différentes ! Alors là, Madame Le Pen, j’ai eu beau retourner la question dans tous les sens, je ne sais pas si j’ai bien vécu français toutes ces années ! Vous vous y retrouvez dans tout ce fouillis ? Parce que je dois avouer que personnellement moi, Madame Le Pen, je m’y perds, je m’y perds !

 

Alors merci d’avance Madame Le Pen de m’éclairer sur ces questions quelque peu délicates. Parce que, très honnêtement, je n’en dors plus la nuit moi de savoir si oui ou non je vis français, dors français et rêve français.

 

Bien cordialement,

Un français plein de questions à l’égard de sa propre nationalité.

 

PS : Je sais que Johnny Depp n’est pas français, mais m’autorisez-vous à allez regarder son nouveau film sans crainte d’être déchu de ma nationalité ? Je regarderai la version doublée en français bien évidemment. Après tout Johnny Depp c’est comme un kebab sauce algérienne, ça ne fait pas de mal de temps en temps, même si ce n’est pas très français.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s